Guerres

Les enfants des années 80 ont tous comme moi vu plusieurs films sur la guerre du Vietnam. Oliver Stone, Kubrick, Chuck Norris, Stallone, Coppola ont abordé le sujet de différentes manières. Souvent ces films nous offrent de la musique de cette époque comme trame sonore. Un film sur la guerre du Vietnam sans du CCR, The Doors ou les Rolling Stones est-il un film du Vietnam?

Concernant la guerre, on a toujours l’impression que c’est des choses de l’ancien temps. Tout cela est loin de nous soit moralement, soit physiquement ou soit dans le temps. Toutes les guerres ne reçoivent pas autant d’attention dans la culture populaire américaine. Comme la culture américaine dispose d’une hégémonie sur la planète, si tu ne prends pas le temps de t’informer à différentes sources, certaines choses peuvent t’échapper ou etre encore plus nébuleuses si Hollywood prend cela en charge avec son point de vu typique.

Il y aurait bien des films de guerre qui pourraient avoir du Nirvana, Pearl Jam et Green Day en trame sonore. Les années 90 ce n’est vraiment pas loin. Je n’ai pas vu encore de films de guerre où les soldats écoutent du grunge avant d’aller au combat. Pourtant il y en eu des guerres. Par exemple les guerres de l’ex-Yougoslavie ou le Canada a été présent en tant que casque bleu ou membre de l’Otan.
L’actualité à cette époque faisait souvent les manchettes avec la guerre en ex-Yougoslavie.

Imaginez que le Québec est un pays. Que le monde change partout et que le Québec n’échappe pas à cette vague. Le peuple veut plus d’autonomie. Montréal devient indépendant, ainsi que Sherbrooke et Gatineau. Le reste du Québec est sous le choc et désire récupérer des territoires. Il en fait quelque chose d’origine ethnique. Ils demandent aux Abitibiens de Gatineau, Montréal ou Sherbrooke à prendre les armes contre leurs nouveaux gouvernements au nom de l’ancien Québec. Les belligérants se multiplient. Des nettoyages ethniques ont lieu. Des Abitibiens de Gatineau se font tuer massivement. Laval un peu inconfortable décide aussi de quitter l’ancien Québec mais encore là d’autres affrontements éclatent. Saguenay veut aussi partir et les Laurentides aussi. D’autres massacres ont court. L’ami d’hier est l’ennemi d’aujourd’hui. L’abitibien qui vit à Montréal est vu comme une menace.

C’est une bête vulgarisation des guerres de l’ex-Yougoslavie. C’est un peu comme cela que je comprends les conflits. Remplacez les noms des villes de mon exemple par Croatie, Kosovo, Monténégro, Serbie, Bosnie, Slovénie, Macédoine. Tous ces pays ou presque parle la même langue c.-à-d. le BCMS mieux connu sous le nom serbo-croate. Des gens ce sont fait tué parce qu’ils n’habitaient pas le bon territoire alors que quelque mois avant ils ne formaient qu’un seul pays…communiste mais ça c’est une autre histoire. Je ne suis pas naïf. Dans la compréhension des origines d’une guerre il a plusieurs points de vue et je ne suis pas spécialiste. Juste un curieux qui parfois peut comprendre tout croche.

Pour ce qui est des habitants de ses zones de guerres il est difficile d’imaginer la vie quotidienne. Les gens se font déplacer, ils sont utilisés un peu comme bouclier humain. Ils servent de diversions. Ce qui me ramène un souvenir d’il y a plusieurs années.

Ce n’est pas pour me vanter mais je suis hot. Je suis aussi hot que Bono mais je n’ai juste pas les mêmes ressources. Nous avons pensé la même chose sur un même sujet. Nous sommes dans les années 90. La Yougoslavie éclate. Les médias parlent régulièrement du conflit. Sarajevo situé en Bosnie est touché durement. Une ville olympique qui se fait bombarder. Impensable! Montréal est une ville Olympique. J’imagine la grisaille, les gens cloîtré dans des cachettes, le bruit des mitraillettes constant. Un résumé des images hollywoodienne des pays de l’Est mal filtré.

Par hasard je tombe sur un court article qui annonce la gagnante du concours Miss Sarajevo. Je ne comprends pas. Comment il peut y avoir un concours Miss Sarajevo. Les gens se tirent dessus. Me semble que ce n’est pas dans la priorité. Un peu sceptique et surpris, je classe cette information dans le tiroir “Il manque des détails et ça ne doit pas vraiment être cela”.

Quelques années plus tard sort une chanson de U2 avec Pavarotti. Elle se nomme ‘Miss Sarajevo’. Je ne fais aucunement le lien avec l’article que j’avais lu sur Miss Sarajevo. Je ne connaissais pas le contexte de création. J’étais plus intéressé par le mélange U2-Pavarotti.

Ce n’est que plusieurs années plus tard que j’ai réalisé que le projet découlait de la même nouvelle que j’avais lu. Le monde est petit. Pas juste au niveau de croiser une connaissance dans une lointaine ville. Il est petit aussi au niveau de lire les mêmes affaires dans des journaux différents, dans des langues différentes et d’avoir une réaction similaire de surprise.

Je me suis rappelé la nouvelle car elle avait provoqué beaucoup de questionnements dans ma tête. Ils se font bombarder et il y a un concours miss Sarajevo. Ça ne faisait pas de sens au point de ne pas y croire. Il y eu des charniers et autres horreurs. Des viols. Et là je vois le résultat de Miss Sarajevo??? Pourquoi? J’en comprend maintenant que c’était un immense pied-de-nez à ces hommes sans âmes. Une façon de dire au reste du monde que la vie continue.

Elle continue tellement que 20 ans plus tard des hordes de touristes visite la Croatie. En 1984 Gaétan Boucher gagnait l’or olympique en Yougoslavie. En 1993, il y a des bombardements sur plusieurs villes de ce pays éclaté d’Europe. En même temps Inela Nogić gagnait Miss Sarajevo à l’abri des snipers.

Maintenant Air Transat offre des voyages directs vers Zagreb. Cela me fait dire que si tu rêves d’aller à quelque part, ne tarde pas trop. Ça change vite et pour le pire parfois. En 2008 j’ai parcouru le Honduras et le Nicaragua. Maintenant les narco trafiquants mènent la barque et les visites de courtoisie dans ses pays peuvent être hasardeuses.

Lors de mon parcours vers le centre de Zagreb le paysage m’offre une vue pas très différente de ce que l’on voit à Montréal. Les feuillus ressemblent aux nôtres et les édifices appartement ressemblent aux nôtres. Certains un peu vieillot et d’autre plus récent. La présence de gratte-ciel est presque inexistante ce qui a pour avantage de voir la montagne au loin. Plus tu es près du centre plus Zagreb présente sa personnalité. Comme bien des villes. Le look moderne et banlieusard laisse sa place au côté plus historique et centre urbain.

Mon hôtel est situé vraiment au centre et ironiquement il porte le nom de Dubrovnik. Ça fait Université Laval qui est situé à Québec. Régulièrement dans des moments d’égarements je me demandais si j’avais réservé dans la bonne ville. L’hôtel donne sur une rue piétonnière et par conséquent le taxi prit entre le terminus de bus et l’hôtel m’a laissé plus loin en me pointant l’endroit où aller. Son anglais approximatif m’a fait comprendre que je devais viser le truc vert au loin. Durant cette courte marche je croise un dépanneur, une pâtisserie et 2 terrasses. Je me fais une note mentale.

Cela fait plusieurs heures que je n’ai pas manger. J’ai faim. Il fait chaud…j’ai soif. Malgré la bière bue au terminus. Je dépose mes affaires dans la chambre pour repartir immédiatement. Le check in fut interminable en raison des 3-4 insécures me précédant. Ils ne finissaient plus de poser des questions et de ne pas libéré le préposé. Peux-tu juste prendre ta maudite clé et dégager. Pourquoi j’ai toujours l’impression que je suis le plus efficace dans la salle?